Index

Proverbes : fangalarina

Proverbe Fatra-piahiahy, mamosavy; fatra-pifehy trano, fangalarina. [Rinara 1974 #1135, Cousins 1871 #944]
Fatra-piahy mamosavy; fatra-pifehy trano fangalarina. [Houlder 1895 #40]
Fatra-pifehy trano. [Rajemisa 1985]
Fatra-pifehy trano, fangalarina ; ary fatra-piahiahy olona, mamosavy. [Veyrières 1913 #4287]
Izay fatra-piahiahy mpamosavy. [Veyrières 1913 #148, Rajemisa 1985]
Ny fatra-pifehy trano indray no atao ho mamosavy. [Veyrières 1913 #168]
Interprétation malgache Izay miahiahy fatratra olona ho mpamosavy no mpamosavy. [Rajemisa 1985]
Mihevitra ny olona rehetra ho mpangalatra. [Rajemisa 1985]
Traduction française Celui qui ferme trop bien sa porte passe pour sorcier. [Veyrières 1913 #168]
Celui qui soupçonne trop les autres est sorcier lui-même. [Veyrières 1913 #148]
Si vous êtes trop soupçonneux (ou inquiet), on vous prendra pour un sorcier; si vous fermez trop bien votre maison, vous passerez pour un voleur. [Houlder 1895 #40]
Un voleur de profession excelle à barricader sa maison, et un sorcier à se défier d' autrui. [Veyrières 1913 #4287]
Interprétation française On n'est jamais tranquille quand on a quelque chose sur le coeur. [Veyrières 1913]
Se disait des gens qui se défiaient à outrance. [Veyrières 1913 #168]
Se disait des gens qui sont soupçonneux à outrance, et desquels on devrait se méfier ; car s' ils soupçonnent ainsi, c' est qu' il s'y connaissent. [Veyrières 1913 #4287]

Proverbe Ny zaza no tia rairay dia ny lehibe no fangalarina. [Rinara 1974 #3380]

Proverbe Rainikoto no fangalarina, dia mety hampiahiahy koa Renikoto. [Veyrières 1913 #1233]
Rainikoto no fangalarina, Renikoto no ahombiasana. [Veyrières 1913 #1234]
Renikoto no fangalarina, Rainikoto no ahombiazana. [Houlder 1895 #1877, Rinara 1974 #3750, Cousins 1871 #2787]
Traduction française Rainikoto est voleur ; on peut soupçonner Renikoto d' être voleuse aussi. [Veyrières 1913 #1233]
Si la mère est une voleuse, c' est parce que le père s' y entend. [Houlder 1895 #1877]
Si Rainikoto est voleur, c' est que Renikoto sa femme l' approuve et s' en réjouit. [Veyrières 1913 #1234]
Interprétation française Dans un ménage les fautes de l' un rejaillissent sur l' autre. [Veyrières 1913 #1233]
Qui se ressemble s' assemble. [Veyrières 1913 #1234]

Index